Feb 9, 2016

Paris: Une secte veut tenir une conférence dans le 18e, des élus s'opposent

La Miviludes a envoyé une lettre à l’Auberge de Jeunesse, Yves Robert (18e) pour les mettre en garde de la « dangerosité » du « Cercle des Amis de Bruno Groening » censé organiser une conférence ce dimanche…
Une étrange invitation. Ce dimanche, le « Cercle des Amis de Bruno Groening » organise une conférence à l’Auberge de Jeunesse Yves Robert, dans le 18ème arrondissement. Du moins, c’est qu’ils projettent sur le papier. Car des élus s’opposent fermement à ce rendez-vous.
« Nous voulons empêcher la tenue de cet événement organisé par un groupe déjà épinglé par la Miviludes [Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires] », lâche Gérald Briant, élu PCF, adjoint au maire du 18e, en charge des affaires sociales. Et pour cause.
Le prospectus distribué par le Cercle

« Des discours d’une efficacité redoutable dans le processus d’emprise mentale »

Ce mouvement, « d’aide et guérison par voie spirituelle », guidé par l’enseignement d’un ancien guérisseur allemand, Bruno Groening - surnommé le « Docteur miracle » par ses fans et décédé d'un cancer - a été créé par une de ses disciples dans les années 80. Depuis, le mouvement tente de s’imposer en Belgique, en Autriche et en France. A travers des conférences, ses membres diffusent des messages et des pratiques qui valent à l’association d’être dans les radars de surveillance.
« La dérive sectaire est absolue. Cette conférence sera animée par le Docteur Blättner, qui a été radié de l’Ordre des médecins et les discours véhiculés par ce mouvement n’ont aucune validité scientifique. Ils invitent notamment à arrêter les traitements médicaux – notamment de cancers - pour se tourner vers la prière, ce qui entraîne une perte de chance, juridiquement répréhensible », explique le président de la Miviludes, Serge Blisko. Selon lui, « ils peuvent être d’une efficacité redoutable dans le processus d’emprise mentale pouvant conduire des patients à des comportements d’adhésion irréductible ».
Dans une lettre envoyée au directeur de l’Auberge de jeunesse - dont 20 Minutes s’est procuré une copie – Serge Blisko rappelle que les méthodes véhiculées par les amis de Bruno Groening ont été dénoncées par la Miviludes dans son rapport annuel de 2005. Et appelle à une « extrême prudence » face à la « dangerosité » de cette association qui se défend, elle, de toutes dérives.

« Les gens peuvent venir sans crainte »

« C’est toujours pareil. Dès qu’il y a de la lumière, il y a l’obscurité et son lot de détracteurs mal renseignés. La conférence de dimanche a une visée médicale avec des médecins reconnus et gens venant témoigner de leur guérison par voie spirituelle. Je ne vois pas le problème. Les gens peuvent venir sans crainte », assure un membre du Cercle, contacté par 20 Minutes.
« Nous ne pouvons pas interdire la tenue de cette conférence. Mais étant donné que cette Auberge a une convention avec la Mairie nous pouvons au moins alerter », appuie Serge Blisko. Le dernier mot revient donc à l’établissement.

Le lieu d’accueil ne communique pas

Sollicitée, l’Auberge de jeunesse indique toutefois ne pas souhaiter communiquer sur le sujet. A leur décharge, selon Gérald Briant (PCF), l’établissement n’avait pas les éléments adéquats lors de la réservation de l’endroit pour la refuser. Mais l’élu rappelle qu’en maintenant désormais cette conférence elle ne respecte pas la charte de la Ligue Française pour les Auberges de la Jeunesse (LFAJ). Du côté du maire de l’arrondissement, la mise en garde est aussi de rigueur.
« Il est important que les gens soient prévenus et informés du danger de cette secte. Et qu’ils n’y aillent pas si jamais la conférence est maintenue », assure une source proche du cabinet du maire du 18e, Eric Lejoindre.

http://m.20minutes.fr/paris/1783015-20160209-paris-secte-veut-tenir-conference-18e-elus-opposent
Post a Comment